Current Size: 100%

Version imprimableSend by email

Historique - La place du Centre hospitalier dans son environnement sanitaire

Un peu d'histoire...

 

L'origine du Centre Hospitalier remonte au 21 avril 1678, date à laquelle est posée la première pierre du séminaire, qui devient en 1873, l'Hôpital de QUIMPER. Ce bâtiment original existe toujours et fait l'admiration des amateurs de vieilles pierres (inoccupé depuis 1981). En 1990, ce bâtiment est vendu à la société immobilière et deviendra résidence de Laënnec.

 

C'est en 1889, qu'est construit le premier bâtiment hospitalier. Il est abattu en 1958 pour faire place à l'actuel bâtiment de chirurgie mis en service en 1961 (inoccupé depuis 1981).

 

En 1912, un nouveau bâtiment destiné à l'hospice des personnes âgées est édifié grâce aux legs de Monsieur COUCHOUREN. Cet édifice porte encore le nom du donateur. En 1973, il est transformé en service actif : réanimation médicale, hémodialyse, néphrologie, accueil médical. Et en1981, il devient une unité de soins de 60 lits de médecine moyen séjour. En 1944, se termine la construction du bâtiment de médecine, qui lui aussi s'est transformé en une unité de moyen séjour de 60 lits en 1981 (inoccupé depuis avril 1988).

 

En 1960, une maison de retraite de 300 lits est construite à l'extrémité de la propriété (à environ un kilomètre).

 

En 1957, l'avenir de l'hôpital se pose déjà : s'étendre sur place ou construire un nouvel hôpital hors de la ville, mais dans quel délai ? Le programme de ce nouvel hôpital approuvé par le Ministère, le 28 novembre 1963, conduit à acheter 9 hectares de terrain en 1964.

 

Le 20 janvier 1964, le Ministère donne son agrément pour l'implantation du nouvel établissement en faisant savoir que « le projet n'a aucune chance d'être inscrit au 5ème plan » (1966-1970).

 

En 1964, la Commission Administrative décide de construire la nouvelle école d'infirmières sur le terrain du nouvel hôpital. Elle ouvre ses portes en septembre 1968 et est prévue pour 120 élèves.

 

En 1973, il est décidé de construire un pavillon de 90 lits (près de l'Ecole d'Infirmières). Ce bâtiment destiné à recevoir les Convalescents ainsi que la Rééducation Fonctionnelle est mis en service en novembre 1974. En 1988, une unité de MMS C est installée à la place de la Rééducation.

 

En 1973, est également créée une maison de retraite de 57 lits sur Briec (localité distante de 22 Kms en direction de Brest).

 

Le 13 avril 1973, le Ministère de la Santé fait savoir en Conseil d'Administration du Centre Hospitalier Laënnec que le site QUIMPER est retenu pour une étude d'un hôpital type "FONTENOY" (nom donné parce que l'accord est signé dans un bureau donnant sur la place FONTENOY).

 

Ce modèle d'hôpital est choisi sur maquette par une délégation du Conseil d'Administration en 1975.

 

Le 4 novembre 1977, Madame Simone VEIL (alors Ministre de la Santé) pose la première pierre de cet édifice.

 

Au début de l'année 1981, différents services tels que le Centre de Transfusion Sanguine (C.T.S.), les laboratoires et les services administratifs prennent possession de ce bâtiment.

Les services de soins s'installent à leur tour, entre le 16 et le 19 mars 1981,

 

Le 21 décembre 1984, Monsieur HERVE, Ministre de la Santé, inaugure l'installation du scanner.


En avril 1988, Madame Michèle BARZACH, Ministre de la Santé, inaugure le nouveau bâtiment du moyen séjour et rééducation, construit près du pavillon de 90 lits (construction de 1973).

 

En 1988 est également construit le Centre de Radiothérapie, qui est inauguré le 20 mai 1989 par Monsieur le Ministre de la Santé, Claude EVIN.

 

En 1993, une maison de retraite est édifiée (109 pensionnaires) sur le site de Kéradennec et ouvre fin septembre 1994.

 

En 1993, on assiste à la fusion des sites de Quimper et de Concarneau : le Centre Intercommunal de Cornouaille (CHIC) est né.

 

 


La place du Centre hospitalier dans son environnement sanitaire

 

Quimper est une ville moyenne de 66 000 habitants, capitale de la Cornouaille et chef lieu du Finistère, département le plus occidental de la Bretagne. Concarneau est une ville balnéaire (3ème ville du Finistère) et est implantée autour de sa ville close et de ses ports de pêche et de plaisance.

 

Le CHIC est l'établissement de référence de l'Union Hospitalière de Cornouaille (UHC) du territoire n° 2 dans le Finistère. Comme tel, il doit disposer d'un plateau technique important et proposer pratiquement toutes les spécialités de médecine et de chirurgie.

 

Le territoire n° 2 comprend le centre hospitalier de Douarnenez, l'Etablissement Public de Santé Mentale (EPSM) Etienne Gourmelen à Quimper, l'hôtel-Dieu de Pont-l'Abbé et le centre de convalescence Jean Tanguy à Saint-Yvi.

 

Les établissements membres, liés par une convention constitutive en accord avec le Projet Régional de Santé (PRS), élaborent une stratégie commune et gèrent en commun certaines activités. Il s'agit de rechercher la complémentarité et de mettre en oeuvre une graduation des soins.