Current Size: 100%

Version imprimableSend by email

Union Hospitalière de Cornouaille (UHC)

PRESENTATION DES MEMBRES ET DES MISSIONS

Depuis de nombreuses années, l’offre de soins du territoire de santé n°2 est structurée sous formes de filières de soins, associant notamment les établissements de santé, les réseaux de santé, les structures médico-sociales et sociales, ainsi que les professionnels libéraux du sud Finistère.

 

Inscrite dans une dynamique de prévention et de partenariat entre ville et hôpital, cette graduation de l’offre de soins vise à coordonner et améliorer le parcours patient, faciliter les échanges d’informations entre professionnels (y compris en téléimagerie), dans le domaine de la cancérologie, de la neurologie (accidents vasculaires cérébraux), de la gériatrie et gérontologie, du diabète ou des soins palliatifs...

 

Un accord cadre a été signé le 30 novembre 2009 entre l’Agence régionale d’hospitalisation de Bretagne, les établissements publics de santé et les établissements de santé privé PSPH du territoire de santé n° 2 de Bretagne, suivi de la signature de la charte constitutive de l’Union Hospitalière de Cornouaille le 3 novembre 2011, et des chartes constitutives des groupements de coopération sanitaire le 23 septembre 2011, entre les établissements suivants :

 

  • le CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL DE CORNOUAILLE – CHIC – de QUIMPER/CONCARNEAU ;

  • le CENTRE HOSPITALIER DE DOUARNENEZ ;

  • l’HÔTEL DIEU DE PONT L’ABBÉ ;

  • l’EPSM GOURMELEN DE QUIMPER ;

  • le CENTRE JEAN TANGUY DE SAINT-YVI.

Logos hopitaux

 

 

 

L’Union Hospitalière de Cornouaille en quelques données

  • 5 établissements : 2800 lits et places
  • Budget d’exploitation : 310 M€
  • Personnel : 5 900 agents
  • 52 000 séjours MCO
  • 230 lits et 104 000 journées et venues en SSR
  • 1 100 lits de personnes âgées

 

 

L’accord cadre a fixé le principe d’une coopération dans les domaines de la chirurgie et de la médecine d’urgence (SMUR et unité d’accueil des urgences), dans le cadre d’un ou plusieurs groupements de coopération sanitaire.

 

Il a également été décidé de l’objectif de créer un groupement de coopération sanitaire dans les domaines médico-techniques et logistiques : biologie médicale, pharmacie et stérilisation du système d’information hospitalier ainsi que d’expertises.